132 logements sociaux à Bagnolet

Rues Girardot, Sadi-Carnot et Sentier de la Tranchée

132 logements sociaux à Bagnolet

Rues Girardot, Sadi-Carnot et Sentier de la Tranchée

  • Maître d'ouvrage : TOIT ET JOIE
  • Situation : 1-3 Rue Girardot, Sadi Carnot et Sentier de la Tranchée à Bagnolet (93)
  • Programme : 132 logements sociaux, un bureau postal, des commerces et un jardin en cœur d’îlot
  • Équipe : NOA Architectes Mandataire, BETOM BET TCE, CAPTERRE Paysagistes, VIASONORA Acoustique, PITEL Entreprise TCE
  • Superficie : 9388 m² SDP
  • Coût : 20,6 M€
  • Performance : RE 2020, NF Habitat HQE, label E+C- niv E3C1
  • Phase : Concours
  • Date : 2023

La parcelle J133 de Toit & Joie est située au nord-est de Bagnolet, dans le quartier du « Plateau », dans un tissu urbain disparate mélant habitats individuels à R+1/2 et logements collectifs à R+5/7.

Au carrefour des quartiers Mallassis et à proximité immédiate du centre ville au sud, le quartier est en pleine mutation. Il fait le lien entre un quartier sportif aéré, un secteur avec de vastes espaces libres et verts, un quartier résidentiel collectif et une zone pavillonnaire arborées qui participent à la végétalisation du secteur.

Situé dans la partie haute de la ville, en face du parc Josette et Maurice Audin et du pôle scolaire Travail Langevin, le secteur profite d'une position de belvédère, et de vis-à-vis dégagés plein sud et ouest vers le centre ville et la capitale au sud.

Les principaux enjeux sont de renforcer les qualités urbaines d’un secteur tres aéré, de préserver et de valoriser le patrimoine naturel et paysager existant, de réussir une intégration harmonieuse des bâtis dans un contexte environnant hétérogène et d’adapter les nouvelles formes urbaines plus denses au tissu urbain existant. 

 

Les bâtis sont implantés en retrait sur la rue afin de préserver et conserver les arbres de hautes tiges situés en bordure.

La disposition des bâtis en plot permet d'aérer le site, de laisser entrer la lumière dans l'îlot et le parc intérieur et d'ouvrir des perspectives visuelles vers les espaces alentours. 

L’implantation des bâtis en retrait sur la rue crée un élargissement de l’espace public au sud et à l’ouest le long des rues Girardot et Sadi Carnot dans le prolongement des commerces à RDC. Les arbres existants en bordure de la rue Girardot sont conservés et protégés dans des « socles paysagers ».

Ces « socles paysagers » sont traités comme des mobiliers urbains capable d’accompagner les rampes d’accessibilité PMR, devenant espace de repos et de détente ombragé avec l’aménagement d’assises dans les murets, ou encore borne lumineuse la nuit venue.

L’élargissement des trottoirs se prolongent en créant une placette centrale entre les bâtiments. Cette placette accueille un espace de détente ombragé et protégé de la rue pour les commerces en pied d’immeuble.

L’esprit de cette place partagée est celui d’un espace de liens et de rencontres qui vient recréer une vie de quartier à proximité des résidences, des parcs et des établissement scolaires alentours. Il offre un espace de flanerie ombragé aux riverains et participera à l’animation du quartier.

Une forêt urbaine est aménagée dans la partie nord-ouest du terrain.

Tous les arbres existants de hautes tiges y sont conservés et  intégrés à la composition paysagère du parc.

Les toitures terrasses sont également l’occasion de développer des réservoirs de biodiversité, notamment pour les abeilles. La présence de zones « laissées à la nature » offrira des refuges aux insectes utiles au potager (pollinisateur, lutte biologique, …) La toiture végétale se veut une zone d’accueil et de protection, un jardin pour les abeilles domestiques et sauvages.

Cette terrasse permet également, par ses surfaces végétalisée, la rétention des eaux pluviales, réduisant ainsi l’imperméabilisation de la parcelle.